Actualité >

Le Sénat promet une loi sur le dopage

Le 30/05/2013


Les sénateurs de la commission d'enquête, depuis début mars 2013 et les premières auditions, sont confrontés à une tâche délicate,
un sujet tabou qui fait beaucoup parler, mais où ceux qui parlent craignent d'en dire trop.

"On a parfois le sentiment que les personnes auditionnées se sont auto-censurées", a expliqué Jean-Jacques LOZACH, rapporteur de la commission.
"Le résultat n'est pas nul, on a eu des informations sur ce qui se passe à l'intérieur d'un club, d'une fédération, mais parfois les personnes sont restées bloquées.
Elles se sont fixées des limites sur le côté scoop ou révélations, ayant peur de se mettre en danger par rapport à ce qu'elles représentent à l'intérieur des fédérations concernées,
ou ne voulant pas se mettre en difficulté par rapport à d'autres sports" développe le Président de cette commission, Jean-François HUMBERT.
Malgré la prestation de serment qui oblige à dire la vérité, la chape de plomb reste solide.
Mais l'essentiel est ailleurs "Je constate que cette commission ne passe pas inaperçue. Il y a des réactions en chaîne, des effets dominos.
La parole se libère un peu. C'est bien."

La plupart des séances sont publiques sauf pour les plus sensibles. Les travaux ont parfois reçu un écho inattendu.

"Plus les jours passent et plus j'en suis persuadé : cette commission d'enquête était légitime et même nécessaire pour faire avancer la cause du combat antidopage.
Ce type d'initiative contribue à lever un peu le couvercle de la marmite". D'autant que le spectre des auditionnés et des sports passés à la loupe est large.

Ce n'est pas tellement une réflexion par discipline sportive qui nous a menés à ce panel. C'est plutôt une répartition par angles d'attaques différents et complémentaires.
Encadrement technique, encadrement médical, les pratiquants, les dirigeants de fédération, la dimension internationale, la lutte contre les trafics illicites.
On a multiplié les approches plutôt que se dire on va faire tel sport", estime Jean-Jacques LOZACH.

Les sénateurs vont rencontrés l'agence américaine antidopage (USADA), Miche PLATINI, pour l'UEFA et peut-être Sepp BALTTER à la FIFA, sans oublier l'agence mondiale antidopage et
le Ministre des Sports espagnol et le Président du Comité Olympique espagnol.

"Là où je suis confiant c'est que j'ai la certitude qu'on sera en mesure de faire des propositions.
Cette commission arrive au bon moment puisque dans quelques mois il y aura en France la loi-cadre sur la modernisation du sport avec un volet dopage.
Sans parler du soutien à l'action de Valérie FOURNEYRON au sein de l'AMA (American Medical Association), représentante de l'Europe au sein du comité exécutif".

Les auditions doivent se poursuivre jusqu'à la mi-juin.
L'objectif final de cette commission est d'aboutir à une loi. La commission rendra son rapport fin juillet.



Nous contacter



Maison des bénévoles du Sport Drôme Ardèche
71 rue Latécoère
26000 VALENCE
Tél.: 04 75 75 47 50
Fax : 04 75 75 48 00
cdos26@mbsport.fr
drome.franceolympique.com

Coordonnées GPS
Plan d'accès

Nos horaires d'ouverture :
du lundi au vendredi
de 8h30 à 12h30
et de 14h00 à 17h00

Formations

Vous recherchez une formation ?
Retrouvez toutes les offres des CDOS et CROS Rhône Alpes


C'est
ICI

L'hebdo du CDOS Drôme



Retrouvez :
- l'Hebdo N°6/2020 : ICI
- la spéciale Soirée des Trophées : ICI


Recherche