Actualité >

L'Assemblée du Sport est ouverte

Le 12/04/2011

Document de Présentation de l'Assemblée du sport.

Source : CNOSF




L'installation de l'Assemblée du sport s'est déroulée mardi 29 mars à l'Institut Océanographique de Paris, fondation Albert 1er, Prince de Monaco.
Dans l'amphithéâtre, comble, Denis Masseglia, président du CNOSF, Chantal Jouanno, ministre des Sports, Denis Merville, vice-président de l'Association des Maires de France, Safia Otokore, présidente de la commission sport de l'Association des Régions de France, et Philippe Joffard, président du comité sport du Medef, ont présenté les enjeux de cette Assemblée.

Denis Masseglia : « Nous sommes à un tournant »

Pour Denis Masseglia, ce rendez-vous constitue « un moment important de la vie sportive de notre pays ». Rappelant que le modèle actuel d'organisation du sport français, désuet, datait des années 1960, il a posé l'enjeu de cette Assemblée du sport qu'il avait proposée lors du Salon des maires 2010 : « Il s'agit de permettre au mouvement sportif de poursuivre sa mission ».

Le président du CNOSF a également insisté sur les deux fondements du sport français : « l'autonomie du mouvement sportif, régulièrement rappelée par le CIO et les Fédérations internationales », et l'unité du mouvement sportif, entre sport de masse et de haut-niveau, sport amateur et professionnel... « une unité qui fait que l'on est loin du système de franchises du sport américain ».

Appelant à « optimiser le fonctionnement des structures » et à « veiller à ce que les valeurs du sport soient préservées », Denis Masseglia a notamment insisté sur la professionnalisation du mouvement sportif : « Il faut permettre à un club qui souhaite se développer de pouvoir embaucher des salariés... 20 000 emplois sont susceptibles d'être créés dans les associations ! »

Denis Masseglia a évoqué la conférence nationale du sport, initiée en 2008 par Henri Sérandour, son prédécesseur à la tête du CNOSF. Il a estimé que l'initiative de l'Assemblée du sport, mise en place conjointement avec le ministère des Sports, pouvait être beaucoup plus performante encore et que cette Assemblée était « un besoin, une nécessité ».

Chantal Jouanno : « L'enjeu est bien de créer un espace de débat permanent. »

« Le fait que chacun soit à parité a pour vertu d'obliger au consensus et d'éviter que quiconque impose sa vision des choses ». Ainsi posé par Chantal Jouanno, le principe de composition et de fonctionnement de l'Assemblée du sport annonce clairement l'ambition d'une institution qui associe les quatre acteurs majeurs du sport (État, mouvement sportif, collectivités territoriales, monde économique) et la société civile, en vue d'aboutir à des propositions consensuelles. La ministre a ainsi évoqué la nécessité d'une co-construction entre chacun des acteurs, avec un maître-mot à adopter par chacun d'eux : « l'humilité ». Et parce que « le sport est un enjeu de la société du XXIè siècle », Chantal jouanno a bien précisé :« cette Assemblée doit durer. Je n'hésiterai pas à inscrire dans le marbre cette Assemblée. L'enjeu est bien de créer un espace de débat permanent ».

Philippe Joffard : « les entreprises souhaitent s'impliquer ».

Philippe Joffard l'a affirmé « les entreprises souhaitent s'impliquer ».
« L'image de la France passe souvent par le sport », a-t-il ainsi expliqué. « Le sport est un facteur de cohésion sociale dans la société et dans nos sociétés. Il est un vecteur d'insertion. Il permet l'équilibre du salarié dans l'entreprise ». Facteur de développement durable, le sport peut par ailleurs « être un soutien pour l'environnement ». Pour toutes ces raisons, s'adressant aux 180 membres de l'Assemblée du sport, Philippe Joffard a déclaré : « Le Medef entend parfaitement vous soutenir. »
Le président du comité sport du Medef, fondé il y a un an et demi, a par ailleurs énuméré les cinq expressions de l'engagement du Medef dans le sport développées depuis lors : la mise en œuvre de la convention signée avec le CNOSF, le soutien aux grands projets (Euro 2016...), le soutien de candidature Annecy 2018, la parution prochaine d'un code de bonne conduite en huit points, la mise en place d'un chèque sport dans l'esprit du chèque vacances. Mais pour cela, Philippe Joffard l'a bien exprimé : « On a absolument besoin de vous ».

Les collectivités territoriales, premiers financeurs public du sport

Denis Merville, vice-président de l'Association des Maires de France, a par ailleurs rappelé le rôle primordial joué par les collectivités en matière de développement du sport. « De longue date, nous sommes les plus gros financeurs du sport en France » a ainsi souligné le vice-président de l'Association des Maires de France. Ce dernier, qui a insisté sur la multifonctionnalité des équipements, a toutefois tenu à préciser : « Il nous faut être attentif à vérifier l'efficacité de la dépense et de son utilisation. »

De son côté, Safia Otokore, présidente de la commission sport de l'Association des Régions de France, a déclaré que « le sport est une question de passion et de passionnés. Il est un outil de lien social assez impressionnant et permet de contribuer au vivre ensemble », rappelant que « la décentralisation a permis l'émergence d'acteurs locaux »... qu'il convient désormais de mieux associer à la gouvernance du sport.

L'assemblée du sport, dont la deuxième phase devrait aboutir à la mise en place d'une institution pérenne rassemblant les quatre acteurs majeurs du sport, ainsi que l'a expliqué Denis Masseglia, devrait permettre de répondre à ces attentes.

Autres renseignements sur le site du Ministère des Sports



Nous contacter



Maison des bénévoles du Sport Drôme Ardèche
71 rue Latécoère
26000 VALENCE
Tél.: 04 75 75 47 50
Fax : 04 75 75 48 00
cdos26@mbsport.fr
drome.franceolympique.com

Coordonnées GPS
Plan d'accès

Nos horaires d'ouverture :
du lundi au vendredi
de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h00
Nos horaires d'ouverture
du lundi au vendredi
de 8h30 à 12h30
et de 14h00 à 17h00

Agenda

Retrouvez l'agenda des Comités sportifs


Formations

Vous recherchez une formation ?
Retrouvez toutes les offres des CDOS et CROS Rhône Alpes


C'est
ICI

L'hebdo du CDOS Drôme



Hebdo 19/2018



Recherche